Orchestre Elektra

Paula ZAVADIVKER

Hautbois

Comment as-tu découvert ton instrument ?

Je crois que, comme beaucoup d'entre nous, j'ai remarqué le hautbois grâce au canard de Pierre et le Loup. J'étais trop petite et ça a dû rester dans ma mémoire. Quelques annnés plus tard, quand je me suis inscrite au Conservatoire il fallait choisir un instrument. Je voulais faire du trombone mais une super copine à moi de l'école faisait du hautbois et a beaucoup insisté pour que j'essaye aussi. Après une année de faire les deux, je me suis finalement décidé pour le hautbois. De fois, quand je gratte mes anches, je regrette un peu ! 😬

Quel est ton métier ?

En Argentine j'étais musicienne professionnelle. Ici en France je suis musicienne amateur et réparatrice de hautbois.

Un compositeur que tu aurais voulu (ou que tu voudrais) rencontrer ?

Poulenc, Stravinsky, Maurice Ravel ou Berio.

Quelle œuvre rêves-tu de jouer un jour avec l'Orchestre Elektra ?

La Rhapsodie sur un thème de Paganini en La mineur, opus 43 de Sergueï Rachmaninov.

Une anecdote concernant ta vie de musicien ?

Deux qui me viennent à l'esprit :

  • Avoir joué le solo de cor anglais du 2ème mouvement de la Symphonie du Nouveau Monde au Théâtre Colón avec l'Orchestre Philharmonique de Buenos Aires.
  • Juste avant d'entrer en scène lors d'un concert à la Philharmonie de Paris, où je devais jouer un solo avec le cor anglais, j'ai senti un "clic-clic" bizarre dans mon instrument. Après les premiers accords je me suis en effet rendue compte qu'il y avait un souci de réglage et quelques notes ne sortaient pas. Heureusement la vis de la discorde était très facile à serrer et j'ai pu le faire avec une ongle pendant quelques mesures de silence. Sur la vidéo du concert on voit le moment précis où je règle mon instrument 😅