Orchestre Elektra

Maëlle VILBERT

Violoncelle

Comment as-tu découvert ton instrument ?

J'ai découvert mon instrument en classe d'éveil musical, à 7 ans. J'ai adoré ce gros instrument au son grave, que l'on joue assis·e !

Quel est ton métier ?

Je suis actuellement en 3ème année de doctorat de physique appliquée à l'ophtalmologie clinique, sur la transparence de la cornée humaine.

Un compositeur que tu aurais voulu (ou que tu voudrais) rencontrer ?

Une compositrice, plutôt ! J'adorerais rencontrer Hildegarde de Bingen, pionnière de notre matrimoine musical et personnalité d'une fascinante transversalité.

Quelle œuvre rêves-tu de jouer un jour avec l'Orchestre Elektra ?

Avec Elektra, je serais très honorée de jouer la Symphonie Australe de Julien Gauthier, pour faire vivre cette musique et rendre hommage à l'infinie curiosité du compositeur.

Une anecdote concernant ta vie de musicien ?

2021 sera l'année où je réunirai pour la première fois sur scène les deux facettes de ma personnalité musicale et scientifique, dans un concert-conférence autour de la couleur des papillons transparents ! Ça sera le 18 décembre prochain à La Semaine Classique du Lavoir Moderne Parisien ; en plus de parler "optique", j'y jouerai les Sept Papillons de Kaija Saariaho.